L’importance des gans comme un équipement de protection individuelleL’importance des gans comme un équipement de protection individuelle

Le risque de contagion biologique par exposition accidentelle est l’un des plus fréquents chez les travailleurs de la santé. L’exposition accidentelle est définie comme une blessure percutanée (ponction ou coupure) ou le contact d’une muqueuse ou d’une peau non intacte (brûlure, dermatite) avec un tissu, du sang ou d’autres liquides organiques potentiellement infectieux (sperme, sécrétions vaginales et liquides céphalorachidiens, synoviaux, pleuraux, péritonéaux, péricardiques et amniotiques)

Le port des gants : une obligation

Bien que le personnel de santé soit un secteur professionnel très exposé à ce type de contagion, l’utilisation correcte des équipements de protection individuelle (EPI) sur Medipolis24, et plus particulièrement des gants, dans l’environnement de travail des soins de santé reste un sujet en suspens auquel les professionnels n’ont commencé à prendre conscience que dans les années 1980 avec la propagation du SIDA et la mise en évidence des connaissances acquises jusqu’alors sur la transmission des virus transmissibles par le sang.

Les gants : un équipement de protection individuelle

Les gants sont les produits les plus fréquemment utilisés par les professionnels de la santé comme équipement de protection individuelle et constituent une précaution universelle en tant que barrière.

Les mains sont la partie du corps qui entre le plus fréquemment en contact avec des objets tranchants potentiellement contaminés ou des éclaboussures de fluides biologiques ou de liquides contaminés. Les gants sont idéaux pour la protection des mains.

Les considérations suivantes doivent être prises en compte afin d’éviter la contagion aux professionnels :

Les gants doivent être retirés dès que possible après leur utilisation, avant de toucher des objets ou des surfaces propres et avant de s’occuper d’un autre patient. Il faut également se laver les mains après avoir retiré les gants.

Les gants doivent être changés entre deux tâches sur le même patient s’il y a eu contact avec des matériaux qui peuvent être contaminés.

Ne portez pas de bagues, de faux ongles ou d’ongles trop longs s’il y a un contact direct avec le patient.

Les gants doivent être choisis en fonction de l’évaluation des risques, qui consiste à identifier les dangers et à déterminer le risque d’exposition. Cette évaluation permettra de déterminer les propriétés pertinentes et les niveaux de performance acceptables. Il est d’une importance vitale que le travailleur porte des gants spécifiquement conçus pour les risques et les tâches liés à son emploi, car ceux qui ont été conçus pour une fonction particulière peuvent ne pas convenir et ne pas protéger dans une situation similaire mais pas identique.

 

Des considérations dans le but d’éviter la contagion nosocomiale entre les patients

L’utilisation de gants dans des situations non recommandées doit être évitée, car on peut oublier de les changer entre deux patients. Plus précisément, il faut éviter de circuler avec des gants.

Changez de gants pendant les soins au patient si vous passez du contact avec un site contaminé au contact avec un site propre.

Évitez de porter des gants après le contact avec le patient et jetez-les (ne les lavez pas entre deux patients).

L’utilisation de gants n’évite en aucun cas la nécessité d’une décontamination des mains. Par conséquent, même si des gants ont été utilisés, la décontamination des mains doit être effectuée entre les patients lorsque les gants sont retirés.